En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Partenaires

ahvl_jb.jpg

_____________________

HALLUIN_QUADRI_JPEG.jpg
______________________

Notcar_HD.png

03.20.180.364
running-conseil.png
Logo_Region_HDF_RVB.jpg
_____________________
RESTO_PETIT_DANIEL.jpg

_____________________

Portrait

Gilbert_Beils.jpg

Gilbert BEILS

Michel DEBEVERE

L’ORIGINE DE L’ATHLETISME HALLUINOIS

Il est peut-être bon de revenir sur l’origine de l’athlétisme à Halluin par le biais d’une personne qu’aujourd’hui peu de membres du club ont connu mais qui, s’ils sont là aujourd’hui, le doivent à un certain nombre de personnes qui jour après jour, semaine après semaine, mois après mois et année après année, ont forgé le club qu’ils connaissent aujourd’hui.

La première apparition de l’athlétisme à Halluin devait se faire en 1941 sous l’occupation allemande pour bénéficier d’un goûter supplémentaire attribué aux jeunes faisant partie d’association, et pour l’athlétisme c’est le terrain de l’Abattoir qui devait servir de premier lieu de rendez-vous du premier sport olympique.

Pour ce mois de janvier, il était louable de mettre en avant l’un des  fondateurs du club, Gilbert Beils alors qu’il s’occupait plus de basket que d’athlétisme et qui en 1953, avec l’aide de Monsieur Legall alors directeur de l’école du Molinel, décida de profiter de l’anneau de 400m en schiste noir du stade d’Halluin pour créer l’UH Athlétisme rattaché à l’Union Halluinoise sur la piste du stade Wancquet, bien plus attirante que la piste Tourquennoise qui ne comptait que 365m avec une dénivellation de 60cms peu propice aux performances de l’époque. La section prit effet officiellement le 29 avril 1954 avec des personnalités comme Hildevert Wancquet dont le stade porte toujours à ce jour le nom. Gilbert débaucha quelques basketteurs et les emmena vers la piste. Il devait s’occuper de tout ce beau monde comprenant des coureurs de 100m et sauteurs en longueur comme Hubert Duitchaever ou Julien Lanoo, des coureurs de demi-fond comme Alexandre Faidherbe, des lanceurs de javelot et de poids comme Martial Leveugle,  de décathloniens comme André Rampelberghe ou Henri-Jean Gevaert, de 800m comme Michel Rampelberghe, des frères Levebvre coureurs de demi-fond Bernard, Jean-Claude, Christian et Eloi et un tout jeune espoir Jean-Marie Gevaert dont il devait de suite repérer les bonnes aptitudes au demi-fond, discipline qui donna la ligne de conduite du club Halluinois. Venant du basket, Gilbert devait s’informer auprès des entraîneurs de la ligue des Flandres de l’époque (Nord / Pas de Calais / Somme) pour amener le jeune Jean-Marie Gevaert à la plénitude de ses capacités  sans vraiment de succès, chacun appliquant sa propre expérience d’athlète. Grand globe-trotter dans l’infini en compagnie de son ami Michel Debevère, dont nous reviendrons plus tard, il se déplaça à Budapest afin d’observer la préparation de l’icône de l’athlétisme de l’époque, Emile Zatopek, champion Olympique, il devait en revenir avec des idées plus précises sur la préparation qui amenèrent le jeune Gevaert au titre de champion de France junior du 3000m. Gilbert, aujourd’hui disparu, tout comme Michel auront marqué leur époque au club Halluinois dont il firent découvrir à beaucoup de jeunes des horizons lointains avec un bon nombre de déplacements à l’étranger, Yverdon, Epson, Bruxelles, compétitions en Hollande et en Allemagne que peu de jeunes, à l’époque, pouvaient se permettre.

Calendrier

Archives Nouvelles


 -  Année 2020
+ Année 2019
+ Année 2018
+ Année 2017
+ Année 2016
+ Année 2015
+ Année 2014
+ Année 2013
+ Année 2012

Réseaux Sociaux

Historique des Foulées

Nous contacter

Préférences


Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  Nombre de membres 84 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!

Visites

 1551299 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

Nouveautés du site

(depuis 10 jours)

Nouvelles

Saultain / Fleurbaix / Marche 5000m / Ferques - le 09/03/2020 17:00 par bdecatoire

VICTOIRE DE SALIM BOUAOUD A SAULTAIN

Salim_Leea_VL.jpg

Salim BOUOUD vainqueur à Saultain / Léa VAN LIERDE nouveau record AHVL 5000m marche

Plusieurs courses sur route devaient attirer quelques athlètes de l’AHVL durant ce dernier week-end, avec notamment la traditionnelle de Fleurbaix qui depuis plusieurs années maintenant se déroulait le même week-end que le championnat de France de cross-country, mais en cette année 2020, le coronavirus devait frapper et amputer la saison hivernale par l’annulation de ce championnat de France de cross-country, rendez-vous incontournable pour l’élite de la course à pied en France pour le grand malheur des athlètes ayant préparé minutieusement ce grand rendez-vous. Donc faute de déplacement à Montauban où se déroulait cette grand messe de la course à pied, certains se rapprochèrent de Fleurbaix comme lot de consolation, avec la tentative de minimas pour le championnat de France du 10kms route ou du semi-marathon, nettement plus accessible qu’une qualification au France de cross-country.

Mais en parallèle avec Fleurbaix se déroulait le 10kms de Saultain, à l’occasion des Printanières où la victoire devait revenir à l’Halluinois Salim Bouaoud qui devait couvrir la distance en 34.42 mettant pratiquement 2mn au second, belle victoire qui met du baume au cœur, derrière son camarade d’entraînement Hocine Betriche devait avoir nettement moins de chance puisqu’au 8ème kilomètre, ce dernier seul devait être mal orienté et se retrouver perdu dans la campagne, les organisateurs plus focalisés sur le semi-marathon devaient reconnaître leur erreur, mais Hocine se retrouvait à l’arrivée 13ème en 42.48, quand même 1er master 2, mais un peu amer quant à sa performance….

A Fleurbaix, l’organisation parfaite il est vrai depuis maintenant 35 années voyait un nombre impressionnant de participants (2980 résultats enregistrés !!!) que ce soit sur le 10kms comme le semi-marathon, et sur le 10kms il fallait retenir la bonne performance de Thomas Deleu 32ème en 32.36, alors que son camarade de club Ahmed Abousitre terminait 76ème et 13ème master 0 en 34.34, puis Jérôme Notte 148ème et 10ème master 2 en 37.08, tous trois ayant satisfait au minima pour le championnat de France qui se déroulera le 13 juin à Langeux en Bretagne, tout comme la jeune junior Léa Vanhaverbeke, 4ème dans sa catégorie qui en 42.40 devait satisfaire également au minima. Derrière Arnaud Lamarcq réalisait 38.24, Gabriel Pacheco 39.04, Guillaume Desimpelaere 53.24, sur le semi-marathon Kamel Leulmi devait couvrir la distance en 1h22.30 et Hervé Sory en 1h38.41.

A l’occasion du critérium de Printemps de durée en marche athlétique, la jeune cadette Léa Van Lierde qui pour la première fois abordait un 5000m, devait descendre le record du club Halluinois en réalisant 28.56.3, l’ancien record appartenait à Lison Dhalluin en 29.29.9 et datait de 2008. Léa devait terminer 2ème cadette de l’épreuve qui se déroulait à l’Hay des Roses en Île de France.

Enfin au semi-marathon des Deux Caps à Ferques sur la Côte d’Opale, il fallait retenir le bon retour d’Anthony Puteanus qui prenait une belle 7ème place en 1h23.02, 3ème en catégorie seniors.   


Liens

Logo_FFA_new_modifiee-1.jpg

LOGOLHFA.jpg

iaaf.jpg

european_athletics.jpg

Les fiches "Athlètes" bilans sont sur le site de l'IAAF

Réseaux Sociaux